cie à table
Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

Compagnie à table > Créations > Solos > L’Endroit de l’objet > Revue de presse

Ce mitraillage de propos, à l’humour caustique et dérisoire, dissimule de nombreux messages. Celui de la réflexion par le rire. Celui de l’importance de la parole. Et surtout, celui de la dépendance au confort matériel et du leurre ainsi procuré.

Avec L’Endroit de l’objet, son spectacle qui présente une fausse conférence inspirée des réunions Tupperware, la créatrice de la Compagnie à table a fait le tour des salles… pardon des appartements de France.

[…] Nous voici spectateurs de nos névroses, où l’absurde exerce sa fonction : nous soigner de ce rapport quasi fusionnel avec les objets. L’écriture millimétrée de Clara Le Picard ne souffre d’aucune contestation dans le propos, intelligent et intelligible. Cette conférence à l’humour presque british nous fait oublier le temps de cette échappée que si l’objet peut avoir du sens, c’est toute notre créativité qui lui donne ce supplément d’âme.

Une pseudo-conférence et un véritable solo pour comédienne, ordinateur et vidéo-projecteur, qui lance, en 55 minutes, un certain nombre de pistes, au fil d’un texte très écrit, mis en scène avec efficacité et drôlerie. Ton professoral, raisonnements par l’absurde, vidéos loufoques, on suit avec délice le discours didactico-ridicule de la conférencière. […] Un petit régal de performance à déguster entre amis puisque Clara Le Picard se propose de venir le jouer chez vous !

Dans un grand vertige de mots sur une partie desquels on eut aimé s’arrêter, Clara Le Picard a magistralement joué de toutes les techniques de communication pour étayer son propos : des bouts de vidéo où elle apparaît comme interviewée (dans l’une d’entre elles, une voix d’homme tient un discours, sur lequel elle synchronise son mime avec un effet hilarant) ; à d’autres moments, c’est elle qui réalise un micro trottoir avec participation du public sans trottoir et sans micro.

Inspirée des évènements à domicile comme les réunions Tupperware et les réunions sectaires, L’Endroit de l’objet joue sur la rigueur de la conférence scientifique et, pour mieux surprendre, prend place dans des lieux de vie remplis d’objets, où on ne s’attend pas à assister à une conférence/spectacle.

 

Cie à table - 7 rue Fortia 13001 Marseille - clp(arobase)compagnieatable.com - diffusion : Les Théâtres-Maguelone ARNIHAC
maguelonearnihac(arobase)lestheatres.net
+33 (0) 4 91 24 35 32 - +33 (0) 4 42 99 12 04